About

بسم الله الرحمن الرحيم

Identifier les fausses croyances, s’en préserver, avertir sur leur danger et les remplacer par les croyances correctes de la révélation d’Allah fut le travail des Messagers d’Allah et cela continue à être le travail de ceux qui s’efforcent de suivre leur voie.

Les Musulmans ont besoin d’être informés sur les croyances les plus dangereuses, les mêmes qui peuvent annuler leur foi et nous sortir hors de l’islam.

Allah, glorifié et exalté, dit :

﴿ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آَمَنُوا آَمِنُوا بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ وَالْكِتَابِ الَّذِي نَزَّلَ عَلَى رَسُولِهِ وَالْكِتَابِ الَّذِي أَنْزَلَ مِنْ قَبْلُ وَمَنْ يَكْفُرْ بِاللَّهِ وَمَلَائِكَتِهِ وَكُتُبِهِ وَرُسُلِهِ وَالْيَوْمِ الْآَخِرِ فَقَدْ ضَلَّ ضَلَالًا بَعِيدًا

 « Ô les croyants ! Soyez fermes en votre foi en Allah, en Son messager, au Livre qu’il a fait descendre sur Son messager, et au Livre qu’il a fait descendre avant. Quiconque ne croit pas en Allah, en Ses anges, en Ses Livres, en Ses messagers et au Jour dernier, s’égare, loin dans l’égarement. » 

﴿ وَمَنْ يَكْفُرْ بِالْإِيمَانِ فَقَدْ حَبِطَ عَمَلُهُ وَهُوَ فِي الآخِرَةِ مِنَ الْخَاسِرِينَ

 « Et quiconque abjure la foi, alors vaine devient son action, et il sera dans l’au-delà, du nombre des perdants » 

﴿ وَلَقَدْ أُوحِيَ إِلَيْكَ وَإِلَى الَّذِينَ مِنْ قَبْلِكَ لَئِنْ أَشْرَكْتَ لَيَحْبَطَنَّ عَمَلُكَ وَلَتَكُونَنَّ مِنَ الْخَاسِرِينَ

 « En effet, il t’a été révélé, ainsi qu’à ceux qui t’ont précédé : “Si tu donnes des associés à Allah, ton œuvre sera certes vaine; et tu seras très certainement du nombre des perdants. »[1]

Ce document identifie un certain nombre de croyances dangereuses ayant la capacité d’annuler l’islam d’une personne et de le rendre mécréant.

Le sujet étant d’autant plus urgent que ces erreurs dangereuses ont été enseignées par un prédicateur (Yusuf Estes) dont la célébrité lui a ouvert la voie afin de les propager à une très large audience et qu’elles continuent encore à l’heure actuelle, d’atteindre des millions de musulmans à travers le monde. Ce document présent fut publié en août 2012

afin de répondre à un certain nombre de ces croyances, en contradiction avec l’enseignement pur de l’islam, dans un effort de sensibilisation des musulmans.

Depuis sa publication, Allah a guidé beaucoup de personnes par sa cause et à Lui seul est la louange. À titre de brève préface à cette version mise à jour, j’aimerais prendre un moment pour résumer les changements que nous avons effectués par rapport à la première version.

Toutes les louanges sont à Allah, le Seigneur des mondes. Que la paix et les éloges d’Allah soient sur Son Messager.

Parmi les croyances élémentaires de l’Islam, il existe un concept basique qui a fait consensus parmi les Musulmans Sunni à travers les étapes de l’histoire islamique et qui demeure incontestable. Les Musulmans croient au Coran, qui est la Parole d’Allah le Très Haut, qu’il soit récité oralement, mémorisé par cœur ou écrit dans les mus-hafs. La lecture de cet article nous permettra de réaliser combien cette croyance est essentielle et combien il est néfaste de s’y opposer.

Dans ce qui peut être considéré parmi les exemples les plus blâmables de paroles sur Allah sans science, Yusuf Estes (qu’Allah le guide) affirme clairement que ce qui est écrit dans les mus-hafs n’est pas réellement le Coran. Selon lui, le « Coran réel » est uniquement celui qui est récité et mémorisé. L’écrit dans le mus-haf serait une sorte de « représentation » du Coran, mais non le Coran lui-même, qui se limiterait à être celui du Lawh al Mahfoudh (la tablette gardée) avec Allah au Paradis. Il va jusqu’à affirmer que le Coran écrit dans les mus-hafs est comparable à du papier monnaie, qui n’a pas de valeur en tant que papier, mais qui représente cependant une chose précieuse conservée ailleurs. Il compare ensuite le Coran écrit au papier musique des hymnes chrétiens.

IMPORTANT: Bien que nous ne sommes pas en train de déclarer Yusuf Estes comme sorti de son islam, tout comme nous espérons qu’Allah veuille bien lui accorder son pardon pour son ignorance, nous avons besoin de comprendre le poids de ces erreurs et la position correcte à adopter les concernant.


[1] Les trois versets cités sont respectivement : 4/136, 5/5, 39/65.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s