Clarifier les erreurs en public VS. Conseiller en privé

De nombreuses personnes sont confuses par rapport à un sujet important : Quand faut-il conseiller en privé et quand faut-il corriger les erreurs en public? Nous recevons de nombreux emails de la part de conseillers sincères qui peuvent avoir quelques incompréhensions à ce sujet.

Quand les Musulmans commettent des erreurs personnelles en privé, peu importe leurs gravités, ils doivent être examinés et conseillés en privé. Nous devons éviter d’exposer publiquement ce genre d’erreurs et nous efforcer de conseiller nos frères et soeurs par le bon et efficace conseil en privé.

Cependant, lorsqu’une erreur nuisible est propagée en public et que ses effets ne sont pas limitées à une personne isolée, alors les Musulmans doivent la confronter, la rejeter et la réfuter, de peur que son mal se propage et affecte les autres.

Même si les erreurs sont faites publiquement, il serait grandiose que nous puissions conseiller l’intéressé en privé et qu’il puisse ainsi se corriger humblement lui-même. Lorsque la personne qui se trouve dans l’erreur se corrige elle-même publiquement, ceci est la meilleure situation possible. Mais lorsque la personne se comporte avec arrogance et refuse de reconnaître ou de traiter ses erreurs, alors le conseil en privé n’est pas suffisant et la clarification en public s’avère nécessaire. Ceci car la Religion d’Allah doit être préservée !

Pour ceux qui diraient toujours :  » Yusuf Estes est une personne vraiment humble et il revient facilement sur ses erreurs  » (qu’Allah fasse qu’il soit ainsi) Nous leur disons simplement : « C’est au fruit que l’on juge l’arbre ». En réalité, plus de quatre mois se sont écoulés et pas une seule erreur n’a été reconnue ou corrigée …

L’un des grands savants contemporains, Shaykh Salih Al-Fawzan (qu’Allah le préserve) a été interrogé par ce qui suit :  » Fait-il partie de la Voie des Salafs que si un prêcheur fait une faute et/ou s’oppose à la Méthodologie des Salafs devant la masse des gens, que ses fautes et erreurs doivent être signalées en écrivant via des médias électroniques ?  »

Il a répondu :

Si son jugement a été propagé parmi les gens (publiquement), il est obligatoire de propager la réfutation à son encontre, afin que la Vérité soit clarifiée aux gens. Toutefois, si son jugement n’a pas été répandu, il est suffisant de le conseiller (en privé).

Les points mis en évidence sur ce site sont tous basés sur des déclarations et positions que Yusuf Estes a fait en public, la plupart au travers de vidéos sur YouTube, dont certaines ont atteint des dizaines de milliers voire des centaines de milliers de vues. À ce jour, vous trouverez encore des Musulmans discutant en son nom et répétant certains de ses arguments égarés sur plusieurs forums d’internet disant : « Il a dit que ce n’est pas toi qui fait pousser ta barbe [mais Allah, ainsi le fait de dire à quelqu’un : « faites do’a pour que ma barbe pousse encore plus vite »], c’est donc du chirk » ou « Yusuf parlait uniquement de l’encre et du papier du Mous-haf, donc ce n’est pas du Coran… » etc.

A la lumière de ceci, il devrait donc être évident qu’il n’est pas correct de dire que nous devrions seulement le conseiller au sujet de ses erreurs en privé.

Ceci étant dit, nous devrions aussi réaliser que les gens n’ont pas connaissance de l’étendue des efforts mis en oeuvre pour le conseiller afin de lui adresser le conseil en privé, justement du fait que cela a été fait en privé.

Traduit par Jad Abou ‘Omâr

Révisé par Sâalem abou AbdrRahmaan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s