Tournée en Malaisie (2008) : Promotion de la religion chiite

En 2008, durant une conférence en Malaisie, Yusuf Estes fut interrogé sur la question des différents groupes en islam. Au cours d’une très longue réponse, il affirma que le madh-hab ja’fari, le madh-hab chiite de l’Iran est une école acceptable de jurisprudence en islam, disant :

« En fait, certains groupes sont appelés déviants, alors que ce sont des groupes normaux. Mais les gens essaient de tourner ça en quelque chose de déviant. C’est-à-dire suivre une jurisprudence particulière, en tant que Hanafi, Maliki, Chafi’i, Hanbali, Ja’fari. L’université d’Al-Azhar légifère sur ces cinq-là et dit que ce sont des madha-hab. Ce sont des madha-hab pour apprendre comment faire les ablutions, comment prier, des choses comme celles-l). Et si quelqu’un suit l’un ou l’autre, c’est bien, car tu n’as pas le temps de devenir un savant, c’est génial ! Si tu veux approfondir, tu peux. Mais le point ici est : Ceux-là sont des groupes normaux. »[1]

Yusuf est probablement en train de se référer à une fatwa attribuée au précédent cheikh d’Al Azhar Mahmoud Chaltout (1383H), qui affirma :

« Le madh-hab ja’fari, plus connu sous le madh-hab chiite imamite duodécimain est un madh-hab correct religieusement, tout comme le reste des madh-habs des Gens de la Sunna… »[2]

Le fait que Chaltout ait affirmé ceci prête à débat, du fait que des gens comme Dr. Yusuf Al Qardawi, l’un des étudiants de Chaltout refuse de l’accepter. Quel que soit le cas, nous pouvons affirmer de façon sûre :

1. S’il est établi qu’il a tenu ce propos, alors ceci est une erreur, et aucun musulman n’a le droit d’accepter une telle erreur de quiconque.

2. Si ce n’est pas établi, cela ne serait pas surprenant, puisque les Chiites mentent souvent afin de promouvoir leur religion.

Malheureusement, Yusuf Estes choisit d’autoriser à quelqu’un de s’affilier en tant que ja’fari, ce qui est une référence aux enseignements chiites, quand dans la même réponse, il condamne ceux qui voudraient se référer aux Salafis, ou suiveurs des Salafs.[3] Donc un Salafi qui essaie de suivre les honnêtes salafs est blâmé et ridiculisé et un Ja’fari qui suit une religion différente, la religion chiite rafidhite iranienne est protégé. N’hésitant pas à faire référence pour ces enseignements déviants à la « Wasitiyya » (juste milieu) en islam.


[1] « Qui sont les Salafis et Wahhabis », sur YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=GeN_hCqddhs (mis en ligne le 3 décembre 2010).

[2] Cf. Sa biographie en arabe sur Wikipedia

[3] Dans la langue arabe, le terme “salafi” désigne une affiliation légitime aux Salafs que furent : le Prophète (que la paix et les éloges d’Allah soient sur lui), ses compagnons, leurs élèves (les Tabi’ouns) et leurs élèves. Cette affiliation a été confirmée comme légitime par les plus anciennes et les plus hautes autorités parmi les savants, tels qu’As Sam’ani dans son Al Ansab (7/168, 562H).

about ascriptions and their validity, like as-Sam’aanee (d.562) in his al-Ansaab (7/168).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s