Yusuf Estes : « Le Coran dans le Mus-haf est comme du papier monnaie, sans valeur réelle. »

Yusuf Estes (qu’Allah le guide) dit :

« … Nous faisons la comparaison selon laquelle le Coran écrit sur du papier est similaire à la monnaie que nous faisons circuler au quotidien… » [1]

Tout exemple ou similitude artificielle affirmant que le Coran est assimilable à quelque chose de créée est un mensonge absolu. Le Coran est la Parole d’Allah et non quelque chose de créée. Il n’est similaire à aucune chose, du fait que c’est un Attribut d’Allah. Affirmer qu’Allah ou tout autre de Ses Attributs parfaits ou Actions sont similaires à quelque chose de créée est un concept appelé tach-bih et c’est une transgression grave du système basique de la croyance islamique.

Cette similitude est particulièrement problématique, notamment lorsqu’il dit :

« …En fait, le papier ne vaut rien n’est-ce pas ?… » [2]

Allah, le Purifié de toute fausse affirmation a dit dans son Glorieux et Parfait Coran, qui est différent du papier monnaie ou de toute autre chose créée, qu’il soit prononcé, mémorisé ou écrit :

﴿ فَلَا تَضْرِبُواْ للهِ الأَمْثَالَ إِنَّ اللهَ يَعْلَمُ وَأَنْتُمْ لَا تَعْلَمُونَ

(Ainsi ne prêtez pas à Allah des similitudes ! Certes, Allah sait, tandis que vous ne savez pas)[3]

Et Il dit :

﴿ لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْءٌ وَهُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ

 (Il n’y a rien qui Lui ressemble ; et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant) [4]

Les savants de l’islam considèrent l’affirmation de tach-bih comme étant parmi les types les plus sérieux de déviation – apostasie, par le rejet clair de ces versets explicites du Livre d’Allah !

Nou’aym ibn Hammad, un des professeurs d’Al Bukhari (qu’Allah leur fasse miséricorde à tous deux) dit :

مَنْ شَبَّهَ اللهَ بِشَيْءٍ مِنْ خَلْقِهِ فَقَدْ كَفَرَ

 « Quiconque déclare qu’Allah ressemble à quoi que ce soit de Sa création a certes mécru »[5]

Et Ishaq ibn Rahaway (qu’Allah lui fasse miséricorde) dit :  

مَنْ وَصَفَ اللهَ فَشَبَّهَ صِفَاتِهِ بِصِفَاتِ أَحَدٍ مِنْ خَلْقِ اللهِ فَهُوَ كَافِرٌ بِاللهِ العَظِيمِ

 « Quiconque décrit Allah et assimile Ses Attributs aux attributs d’une des créations d’Allah est certes mécréant en Allah, l’Immense »[6]

Ibn Abi-l-‘Izz Al Hanafi (qu’Allah lui fasse miséricorde) dit :

اتَّفَقَ أَهْلُ السُّنَّةِ عَلَى أَنَّ اللهَ لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْءٌ، لَا فِي ذَاتِهِ، وَلَا فِي صِفَاتِهِ، وَلَا فِي أَفْعَالِهِفَمَنْ جَعَلَ صِفَاتِ الخَالِقِ مِثْلَ صِفَاتِ المَخْلُوقِ فَهُوَ الْمُشَبِّهُ الْمُبْطِلُ الْمَذْمُومُ!

 « Les Gens de la Sunna sont unanimes sur le fait qu’il n’y a rien qui ressemble à Allah, ni en Lui-Même, ni en ce qui concerne Ses Attributs, ni Ses actions… Ainsi, celui qui a exprimé les Attributs du Créateur comme les attributs de la créature est alors le Mouchabbih (celui qui fait le tach-bih), le faux, le blâmé. »[7]

De façon simple, le Coran est la Parole Parfaite et Éternelle d’Allah. Elle ne saurait être comparée à des choses créées, du papier monnaie ou quoi que ce soit d’autre, qu’Allah soit Glorifié !

Bien qu’il soit absolument interdit de considérer les Attributs d’Allah comme étant similaires aux attributs de Sa création, notez les mauvaises manières avec lesquelles Yusuf Estes fait une comparaison si méprisable, au point de dire que la Parole Parfaite d’Allah lorsqu’elle est écrite dans les mus-haf est comme du papier monnaie, qu’il décrit comme un papier sans valeur !

Comment le Coran Parfait et Majestueux, la Parole sans défaut et miraculeuse d’Allah pourrait être similaire à de la monnaie, souci qui éloigne si communément les gens du rappel d’Allah ? Comment sont-ils si différents !

Dans cette vie, l’amour intense du Coran est un signe de foi digne d’éloge, tandis que l’amour excessif de l’argent est un signe d’insouciance blâmé ! Allah dit :

﴿ وَتَأْكُلُونَ التُّرَاثَ أَكْلًا لَمًّا وَتُحِبُّونَ المَالَ حُبًّا جَمًّا ﴾

 (Et vous dévorez l’héritage avec une avidité vorace, et vous aimez l’argent d’un amour sans bornes)[8]

Dans l’au-delà, lorsque le Coran intercédera pour ceux qui vivaient par ses principes et que leur degré au Paradis sera déterminé par leur récitation de ce dernier, l’argent par lequel les gens étaient tant trompés ne leur sera d’aucune utilité :

﴿ يَوْمَ لَا يَنْفَعُ مَالٌ وَلَا بَنُونَ إِلَّا مَنْ أَتَى اللهَ بِقَلْبٍ سَلِيمٍ ﴾

 (Le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d’aucune utilité, sauf celui qui vient à Allah avec un coeur sain)[9]

Alors que la réalité de la monnaie est ainsi, une chose si imparfaite en soi, une chose qui nécessite la purification constante à travers le paiement de la zakat et de l’aumône… C’est ce que Yusuf Estes décide de comparer avec la Parole d’Allah ?!

﴿ سُبْحَانَهُ وَتَعَالَى عَمَّا يَقُولُونَ عُلُوًّا كَبِيرًا ﴾

 (Pureté à Lui ! Il est plus haut et infiniment au-dessus de ce qu’ils disent ! )[10]


[1] “Beautés du Coran” partie 2, comme cité précédemment.

[2] “Beautés du Coran” partie 2, comme cite précédemment.

[3] Sourate an-Nahl (16/74) dans la traduction du sens de son verset.

[4] Sourate ach-Choura (42/11) dans la traduction du sens de son verset.

[5] Al-Lalika’i, Charh Oussoul Al i’tiqad (n°936, 3/587).

[6] Al-Lalika’i, Charh Oussoul Al i’tiqad (n°937, 3/588).

[7] Charh al ‘aqida at tahawiyya, pp.52-53, revisé par Ahmad Chaker.

[8] Sourate al-Fajr (89/19-20) dans la traduction du sens de son verset.

[9] Sourate ach-Chu’ara (26/88-89) dans la traduction du sens de son verset.

[10] Sourate al-Isra (17/43) dans la traduction du sens de son verset.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s